Baignade en Lorraine
 

CAMPAGNE DE PREVENTION DES RISQUES LIES A LA BAIGNADE


Dans le cadre de la campagne de prévention des risques liés à la baignade, veuillez trouver ci-dessous le lien internet émanant du Ministère des Sports vous permettant de télécharger les outils de la campagne nationale 2019

http://preventionete.sports.gouv.fr/Baignadehttp://preventionete.sports.gouv.fr/Baignade


Chaque année, les noyades font de nombreuses victimes. Entre le 1er juin et le 30 septembre 2018, 1649 noyades accidentelles ont été recensées : 406 noyades ont été mortelles.
Ces chiffres sont en très nette augmentation. 
La noyade accidentelle est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Les enfants de moins de 6 ans représentent 15% des décès par noyade accidentelle chaque année. Ils sont pourtant évitables.


L'apprentissage de la nage et l'application de recommandations élémentaires, comme la surveillance des enfants par un adulte, ou le respect des zones de baignade autorisées permettrait d'éviter ces accidents.


Brochures 1- 2 -3  à consulter

 

Baignade interdite dans les canaux et rivières domaniales

La Baignade dans les canaux, les fleuves navigables, les rivières domaniales et leurs dépendances est interdite. Malgré les interdictions, de nombreuses personnes se baignent en période estivale, souvent par méconnaissance des textes. Cette pratique a un caractère dangereux lors de mouvements brusques d'eau des ouvrages automatiques manoeuvrés à distance.
Les risques de noyade sont pourtant bien réels, notamment en raison d'une mauvais visibilité sous l'eau(limitée à quelques centimètres), qui rend le sauvetage d'un baigneur en immersion difficile voire impossible.
Le risque d'hydrocution est également élevé à cause des variantes importantes liées aux courants et aux changements de débit.
Dans des eaux dédiées à la faune sauvage, un risque de contamination par des maladies, telle que la leptospirose (maladie véhiculée par les urines des rongeurs et pouvant être mortelle), reste toujours possible.

VNF rappelle également qu'il est strictement interdit de se baigner en amont et en aval des écluses en raison des manoeuvres effectuées sur ces ouvrages.
Il en va de même pour les sauts depuis les ponts qui exposent les nageurs aux risques de chutes mortelles sur des blocs de béton, de pieux métalliques, de roches...la profondeur des canaux et rivières restant limitées.
Les voies d'eau étant d'abord dédiées à la navigation fluviale, le risque de se faire heurter par les bateaux y est élevé.