Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine > Un peu d'histoire

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Historique

Village au cachet typiquement lorrain, PAGNY-SUR- MEUSE, a pris naissance au pied du Mont sur la rive droite de la Meuse. Son histoire mouvementée et ses variations démographiques sont le reflet de son activité économique.

Jadis PAGNY était appelé Paternicum (ce qui signifie « terre qui vient des ancêtres »). Déjà en 1536, PAGNY comptait 500 âmes, preuve significative d’une commune marquant son importance au sein de la région.

 

Les Appellations contrôlées

Paternicum est la plus ancienne appellation connue de notre village, elle figure dans la donation faite par Dagobert 1er, roi d’Australie, à Teutfried, 15ème évêque de Toul, en l’an 651. Le langage évoluant, le nom allait subir de nombreuses transformations, avant de devenir celui que nous connaissons aujourd’hui, mais jugez plutôt…
Noms donnés Années Noms donnés Années
PATERNICUM 651 PANGNEY 1550
PATERNIACUM 884 PARGNEY-SUR-MEUSE 1580
PAUNIACUM 964 PARGNEY 1700
PARNEIUM-supra-Mozam 1051 PARGNY-SUR-MEUSE 1711
PARGNEIUM 1223 PARNEIUM, PAUNIACUS-VICUS 1756
PARGNEY-SURS-MUESZE 1327 PAGNY-lès-TROUSSEY 1756
PARGNEYUM-supra-Mozam 1402 PAGNEY-SUR-MEUSE 1729 et 1840
PANGNY 1470 à 1661      

Français en 1552

Pagny devint français en 1552, lors de la conquête des Trois Evêchés par le connétable de Montmorency sur Charles Quint, empereur d’Allemagne. La province des Trois Evêchés, Metz, Toul et Verdun, entre par cette victoire dans les droits de protectorat du roi Henri II qui régnait alors en France. Cependant elle ne fut reconnue définitivement possession française qu’en 1648 par le Traité de Westphalie conclu entre la France, l’Allemagne et la Suède, et qui mettait fin à la guerre de Trente ans. Cette guerre fut terrible pour notre contrée. L’invasion des Suédois (auxquels est attribuée la destruction des villages de Longor et de Dommartin-aux-Fours) la mit à feu et à sang.
 

Pagny-sur-Meuse toujours bien peuplé et actif

Si l’on admet que l’emploi est source de peuplement, on peut affirmer que Pagny a été depuis longtemps une entité et un carrefour économique non négligeable, situation dont on ne saurait s’étonner aujourd’hui.

Pagny, qui comptait environ 500 personnes en 1536, n’en n’avait plus qu’une centaine en 1649 à l’issue de la guerre de Trente ans. Il comporta jusqu'à 1274 habitants en 1925 pour redescendre à 700 en 1979 à la fermeture totale de la cimenterie.

L’implantation d’une Zone d’Activités en 1983 a complètement inversé cette tendance à la baisse : 950 âmes en 1999, officiellement 992 en population municipale et 1016 en population totale au 1er janvier 2013, en réalité aux alentours de 1040 compte tenu de ceux qui n’ont pas voulu figurer dans les comptes du dernier recensement.

 

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

  • Zone d'activités
  • Carrière NOVACARB

voir les autres photos