Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine > Des espaces naturels protégés

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Des espaces naturels protégés

Marais de Pagny-sur-Meuse
 

Situés à 15 km à l'Ouest de Toul, à la limite des départements de la Meuse et de la Meurthe et Moselle, les marais de Pagny-sur-Meuse sont les témoins de l'ancienne confluence de la Moselle et de la Meuse voici plus de 120 000 ans.

Une histoire glaciaire ...

A la fin de la dernière période glaciaire, il y a 10 000 ans, le site des marais de Pagny-sur-Meuse se présentait comme une zone marécageuse baignée d'eau trés calcaire provenant des coteaux environnants.
Petit à petit, une tourbe calcaire s'est formée sur une épaisseur d'environ 2,5m.

 

Des espèces exceptionnelles

Répondant aux conditions de tourbe calcaire, la végétation des marais de Pagny-sur-Meuse présente une gamme très complète de groupements végétaux reconnus d'intérêt européen.
Pas moins d'une dizaine de plantes protégées s'y côtoient, de la dominante Marisque à la discrète Parnassie des marais.
Si les espèces d'oiseaux nicheurs se rapportent aux prairies humides, en revanche les insectes expriment bien la spécificité de la tourbière calcaire.
Ainsi certains papillons ne pondent que sur les plantes typiques et rares de cette végétation.

 

Protection du Site

Avec 40ha, la tourbière calcaire de Pagny-sur-Meuse est de dimension exceptionnelle pour la Lorraine. Depuis longtemps, la commune de Pagny-sur-Meuse s'est investie dans la conservation de ce patrimoine naturel, en confiant la gestion de cette propriété communale au Conservatoire des Sites Lorrains par un bail emphytéotique.

En complément, le Conservatoire a acquis la partie privée située sur la commune de Foug, en Meurthe et Moselle et prévoit la protection de parcelles complémentaires.
La protection et la gestion de ce site ont été menées grâce à un partenariat impliquant, l'Union Européennes, le Ministère de l'Environnement, le Conseil Régional de Lorraine, l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général de la Meuse, la Commune de Pagny-sur-Meuse et le WWF France.

 

La Peupleraie, les Iles, la côte du Mont

Le 22 juin 2013 s'est déroulée la signature d'un bail emphytéotique de 33 ans entre la commune de Pagny sur Meuse et le Conservatoire des Espaces Naturels (CEN) de Lorraine dans un but de préservation du patrimoine et de restauration du milieu.
 
Ce bail concerne différents types de milieux naturels (tourbière, forêt marécageuse, forêt alluviale, pelouse calcaire) sur près de 60 ha au cœur des sites Natura 2000 des marais de Pagny sur Meuse et de la vallée de la Meuse.
 
Ce bail remplace le précédent qui ne concernait que le Marais et couvre à présent les zones suivantes :
- le marais de Pagny sur Meuse (environ 32 ha) déjà gérés, depuis 1988, par le CEN, ex Conservatoire des Sites Lorrains, en allant vers Trondes, territoire des chevaux Konig Polski.
- la Peupleraie de Morte Fontaine (environ 20 ha), entre les Jardins et le canal, qui est en fait une partie du marais.
- les Iles (un peu plus de 3 ha ) entre le Bas des Rues et la Meuse, forêt alluviale exceptionnelle, peu touchée par les activités humaines.
- la côte du Mont (5,5 ha) dans le prolongement de la pelouse calcaire qui surplombe Troussey.

 

Mission du CEN

Dans un but d’intérêt général, le CEN est mandaté pour réaliser la préservation des sites communaux par une gestion écologique adaptée. 
 

Quelques conditions du bail :

- mise en valeur biologique des terrains selon les orientations prescrites par un plan de gestion pluriannuel, validé par le conseil scientifique du CEN et présenté au conseil municipal.
- possibilité pour la société de pêche Goujon Perche de Sorcy-Pagny d’accéder au site du ruisseau des marais.
- projet de renaturation de ce ruisseau par la CODECOM de Void dans le cadre Natura 2000 auquel le CEN est associé. 

 

Pourquoi faire un bail 
 

Il s'agit de préserver des parcelles de notre territoire afin de léguer aux générations futures des lieux exempts de modifications agressives que l'on pourrait regretter plus tard. Laissons la Nature faire son œuvre sous la surveillance et les conseils d'experts, des passionnés et de ceux qui souhaitent simplement que la Nature ne soit pas (trop) abimée dans les années  à venir.
 

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

  • Zone d'activités
  • Carrière NOVACARB

voir les autres photos