Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine > Géographie physique

Formulaire de recherche

Services municipaux

Vivre dans la commune

Marchés publics

Géographie Physique
 


LA SITUATION GEOGRAPHIQUE
 

Implanté à l’extrémité d’un promontoire qui surplombe légèrement la large vallée inondable de la Meuse, Pagny est situé à l’entrée de la dépression des côtes de Meuse et de Moselle, lieu de l’ancien confluent de ces deux fleuves. Le village est limité au Nord et à l’Est par les communes de Trondes et de Lay Saint-Rémy, département de Meurthe et Moselle, au Sud par Saint-Germain et Ourches et à l’Ouest par Troussey. PAGNY-SUR-MEUSE « Centre Village » est encadré par la Meuse et le canal de la Marne au Rhin, et au-delà, point important, de nombreuses constructions sont étalées le long de la RD 41 qui conduit à la gare et sur l’ancien site des ciments français. C’est de ce côté que s’oriente l’urbanisation actuelle.
 

PAYSAGE
 

On distingue à Pagny deux types de paysage :

  • La plaine alluviale où serpente le lit de la Meuse.

  • Les reliefs calcaires couverts de massifs forestiers (Bois le Juré et Bois de Longor) en partie exploités au Sud sous forme de carrières.

L’ENVIRONNEMENT
 

Les marais de Pagny-sur-Meuse (33 ha) sont situés entre le Bois "le Juré" et la voie SNCF Paris – Strasbourg, en limite des départements de la Meuse et de la Meurthe et Moselle.
Il est implanté sur le site géologique connu sous le nom de « capture de la Moselle ».
Il s’agit de l’ancien cours de la Moselle qui se jetait aux périodes glaciaires, dans la Meuse à la hauteur de Pagny-sur-Meuse.

Cette remarquable tourbière alcaline est un milieu très rare en Lorraine par la richesse de sa flore.
L’avifaune y est également présente par de nombreuses espèces d’oiseaux.

Pour maintenir l’optimum des richesses floristiques de ce site et pour éviter l’envahissement arbustif, le Conservatoire des Sites Lorrains, devenu Conservatoires des Espaces Naturels de Lorraine, a mis en place une expérience scientifique de gestion par pâturage extensif permanent d’équidés. Le 15 avril 1988, trois chevaux polonais (Konig Polski) provenant de la réserve de Popielno ont été lâchés dans les marais pour former un troupeau. Cette opération d’un grand intérêt zootechnique et zoologique a reçu le financement de la Fondation de France et du Fond Mondial pour la nature.

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Diaporama photos

  • Zone d'activités
  • Carrière NOVACARB

voir les autres photos